Pays francophone d’Afrique de l’Ouest, le Bénin est un territoire maritime, disposant d’un considérable potentiel minier, de carrières et de pétrole et énergétique. Le Bénin n’est pas encore parvenu à mettre en exploitation, de façon industrielle, les ressources de son sous-sol du fait du faible niveau des recherches. Ce potentiel semble très varié et pourrait comporter des matières précieuses dont l’or dans le département de l’Atacora, précisément à Perma, et d’autres localités encore dans la Donga. Plus récemment, des indices ont présenté de nouvelles opportunités dans le département de l’Alibori. En dehors de l’or, le Bénin dispose du gisement de fer de Moulemou, ainsi que celui de Madjèkali. Les travaux qui ont déjà eu lieu, ont révélé que les gisements qui avaient été identifiés par le passé et présentés comme minimes, ont des réserves beaucoup plus grandes que celles estimées précédemment.

En dehors de ces matières, le Bénin dispose de marbre en quantités extrêmement considérable à Idadjo, Montéo, Dassa, Asio et Lenta. Hormis le marbre, une variété de pierres ornementales qui pourrait servir à orner et servir aussi dans les matériaux de construction, se retrouvent au Bénin. Plusieurs gisements de phosphates y sont connus. Mais une réévaluation qualitative et quantitative s’avère nécessaire aujourd’hui afin de mieux intéresser les investisseurs et les sociétés minières.
Au niveau du cadre règlementaire et législatif, une nécessité de relecture et de renforcement des textes s’impose afin d’offrir aux investisseurs la lisibilité et la transparence nécessaire. La relecture du code minier de l’UEMOA est certes une opportunité à saisir, mais celle du code minier national béninois va contenir plus d’attractivité, plus d’incitatives et prendre en compte les besoins spécifiques des populations locales, tout cela dans un principe de partenariat gagnantgagnant-gagnant (Etat – Opérateur privé – Communautés locales riveraines des sites). C’est pour toutes ces raisons que le Bénin assume aujourd’hui un nouveau leadership dans le secteur minier et pétrolier africain et s’engage fermement dans la promotion de son potentiel très divers. C’est aussi la raison pour laquelle en partenariat avec le cabinet SEMICA SARL, l’Etat du Bénin organise sous le Haut Patronage de Son Excellence M, Patrice TALON, Président de la République du Bénin, le SEMICA, Salon International des Mines, des Carrières et du Pétrole du 19 au 21 Juillet 2018 à Cotonou sous le thème Partenariats Public-Privé pour le
décollage économique de l’Afrique. Le SEMICA est un salon multi-spécialistes annuel d’envergure internationale, dédié aux professionnels mondiaux de l’Energie, des Mines, du Pétrole et des Carrières. Trois jours durant, en présence de plusieurs hautes personnalités, premiers ministres, ministres, ambassadeurs, pdg, dg, consultants et experts nationaux et internationaux, investisseurs, sociétés minières et pétrolières, institutions de financement, etc., des Conférences, des Rencontres d’Affaires et des Expositions sont organisés. Le SEMICA est le plus grand salon professionnel des Mines, des Carrières et du Pétrole d’Afrique.

Fermer le menu